Évènements PCSI 2011 / 2012

3 mars 2012: Portes ouvertes de Théo:
Samedi 3 mars pour les CPGE PCSI et le lycée (Seconde à Terminale).

6 février 2012: Conférence sur le métier d’ingénieur, 12h45-13h45, à l’amphithéâtre.

Titre :   Ingénieur : Quelles études ? Quels métiers ? Quelles vies ?

Intervenants :

  • Laurent PAVARD :
    Prépa PCSI-PC de Théo (1999-2001)
    INSA de Rennes
    Ingénieur logiciel chez Motorola à Toulouse
  • Christophe VACHERAND :
    Fac de Chambéry
    ESIGEC Chambéry (Polytech Savoie, Concours E3A)
    Ingénieur BTP, conduite et direction de travaux, expertise en bâtiment

DEUX INGENIEURS A THEO

Cette semaine, le lycée Théophile Gautier de Tarbes a accueilli en ses murs deux jeunes ingénieurs, venus présenter leurs parcours scolaires et professionnels.

Laurent Pavard, ancien étudiant de la prépa scientifique de Théo justement, a ainsi intégré en 2004 l’INSA de Rennes, à la suite de quoi il a été rapidement embauché chez Motorola à Toulouse en tant qu’ingénieur logiciel dans le domaine du traitement du signal et des télécommunications.

Christophe Vacherand quant à lui a étudié à la fac de Chambéry puis a intégré en 1994 l’ESIGEC (école d’ingénieur qui fait maintenant partie du réseau Polytech Savoie du concours commun E3A). Après une activité de conduite et direction de travaux, il est aujourd’hui expert en construction (mandaté par les assurances en cas de dégât ou malfaçons) et intervient sur plusieurs départements du Sud-ouest.

actus-pcsi-1112-12

La rencontre avec ces ingénieurs s’adressait non seulement aux étudiants des classes préparatoires scientifiques de l’établissement, mais aussi aux élèves des classes de Premières S et Terminales S du lycée, qui bien souvent ont une idée très vague de ce que recouvre le label « ingénieur ».

Messieurs Pavard et Vacherand ont tout d’abord rapidement présenté leurs parcours respectifs, puis ont insisté un peu plus sur les métiers et les missions des ingénieurs au sein de leur domaine. Le public présent a ainsi pu se faire une idée des différentes étapes allant de la conception à la commercialisation d’un téléphone portable, ou des différents univers intervenant sur un chantier de BTP.

Insistant sur les compétences et les qualités requises comme ingénieur, messieurs Pavard et Vacherand ont souligné que la part de compétence technique à proprement parler peut varier mais qu’elle n’est pas forcément dominante ; des qualités humaines, voire de psychologie, sont utiles, par exemple dans la coordination d’un travail d’équipe.

Le mode de fonctionnement pratique d’un ingénieur est par ailleurs très autonome. Un ingénieur a ainsi un certain nombre de missions à remplir ; il gère son temps de façon à atteindre ses objectifs, pouvant ainsi s’organiser pour se libérer pour sa famille voire ses loisirs (à partir du moment où il donne satisfaction dans son travail !). M. Pavard relate que certains ingénieurs de Motorola ne travaillent d’ailleurs pas à temps plein (par exemple à 4 / 5 – négocié avec leur employeur – pour se libérer un jour de semaine et profiter de leurs enfants).

Tout ceci aide à trouver un équilibre entre un investissement fort dans un travail épanouissant et motivant, et la construction d’une certaine qualité de vie.

La question de la représentation des femmes dans le milieu des ingénieurs a été soulevée (30 % chez Motorola, en progression dans le BTP). Les femmes ingénieurs s’intègrent bien et sont presque plus appréciées que leurs homologues masculins. Leur évolution de carrière tient cependant plus compte des contraintes familiales.

Les étudiants présents se sont interrogés sur l’évolution et la flexibilité dans une carrière, ainsi que sur la mobilité géographique. En tant qu’ingénieur, il est par exemple aisé de partir travailler à l’étranger, soit sur de courtes missions ponctuelles, soit sur des contrats à plus long terme, et ce parfois dès la première embauche. De plus, les domaines de compétence ne sont pas vraiment cloisonnés. Ainsi certains ingénieurs Motorola ne sont pas issus d’écoles de télécommunication mais plutôt d’informatique et ont donc complété leur formation sur place. Dans le même ordre d’idée, M. Vacherand nous présente le cas d’une ingénieur chimiste spécialiste nationale des questions de chimie dans le BTP, qui fait référence dans toutes sortes d’expertises (problèmes de polymérisation d’une colle par exemple).

La question des salaires a aussi été évoquée. L’école dont on sort influe notamment sur le salaire d’une première embauche, cependant, les salaires peuvent rapidement évoluer, particulièrement au sein de petites entreprises.

Enfin, messieurs Pavard et Vacherand ont pu témoigner qu’il est rare de rester vraiment longtemps sans emploi en tant qu’ingénieur dans les domaines qu’ils représentent (sous réserve d’accepter le cas échéant une certaine mobilité). Il leur semble plus aisé de (re)trouver un emploi en tant qu’ingénieur qu’à des niveaux de formation moins élevés, car un ingénieur est polyvalent et sait s’adapter, même si certaines tranches d’âge (seniors) sont plus sensibles. Dans le BTP, à l’heure actuelle, il faut quasiment prendre contact avec les étudiants des écoles d’ingénieur un an avant pour préparer une embauche du fait qu’ils terminent très souvent leur cursus par un stage de pré-embauche ; la conjoncture présente incite même les entreprises à demander à des ingénieurs retraités de reprendre du service… Il y a donc des places à prendre pour nos jeunes futurs ingénieurs !

actus-pcsi-1112-10

A l’heure où une majorité des bacheliers de la filière scientifique ne s’oriente de fait pas forcément vers des études scientifiques, Théophile Gautier s’efforce donc d’agir pour sensibiliser au mieux ses élèves de Premières S et Terminales S. Avec la mise en place d’un « pôle scientifique » entre les différents collègues de sciences, les équipes pédagogiques du lycée et de la prépa scientifique collaborent ainsi pour proposer au cours de l’année différentes manifestations en ce sens (fête de la science, forum des anciens étudiants de la prépa, conférences, demi-journée d’immersion des Premières en prépa). Espérons que cette conférence sur les métiers de l’ingénieur aura éveillé la curiosité de certains lycéens et concrétisé les motivations des préparationnaires !

actus-pcsi-1112-9

16 novembre 2011: Forum des écoles d’ingénieurs

Les anciens étudiants de classe préparatoire scientifique ont présenté à de nombreux lycéens les écoles qu’ils ont intégrées.

actus-pcsi-1112-7 —————- actus-pcsi-1112-8

 

TP DE CHIMIE EN PCSI : Synthèse magnésienne.

Elèves de 1ère et de TS, venez nombreux au forum des classes prépa scientifiques le vendredi 16 décembre à partir de 14h.Vous rencontrerez les anciens élèves du lycée qui présenteront les écoles d’ingénieurs qu’ils ont intégrées.

actus-pcsi-1112-5 —————- actus-pcsi-1112-6

 

10 au 14 octobre 2011: La fête de la science au lycée  !

Lancement de la semaine par Mme Prevost, Proviseure, lundi 10 à 12h15 dans la cour d’Honneur.
Venez vous laisser surprendre par des expériences spectaculaires de Chimie, des jeux de lumière et d’eau en Physique et par « les Mathématiques font leur cinéma ». Toutes ces expériences seront réalisées par des élèves de la Prépa PCSI-PC de Théo.

Durant cette semaine, les élèves de la Prépa PCSI-PC réalisent entre 12h et 14h de nombreuses expériences spectaculaires.

actus-pcsi-1112-3 —————- actus-pcsi-1112-4

Chimie et magie : « le geyser de coca » et « octobre sous la neige ».

actus-pcsi-1112-1 —————- actus-pcsi-1112-2

Les expériences colorées « la bouteille bleue » et en physique « la balle en lévitation ».